Fermeture du RU Pasteur : de graves conséquences pour la santé et le portefeuille des étudiants strasbourgeois

Communiqué de presse

On tire le rideau du RU Pasteur !

 

Le vendredi 13 juin 2014, le Conseil d’Administration du CROUS de Strasbourg a voté la fermeture définitive du Restaurant Universitaire Pasteur, rue du Faubourg National. Cette décision, déjà en projet en octobre 2012, s’appuyait sur l’argument du coût de la rénovation des équipements, ainsi que sur la fréquentation du RU, jugée trop faible, alors qu’il servait tout de même entre 250 et 500 repas par jour aux étudiants de médecine, à ceux de l’école d’infirmière, de l’ENA et de l’école d’architecture. En remplacement était prévue la mise en place de « points cafétéria ». Ceux-ci, ne servent que des sandwichs, les étudiants étant obligés de se rabattre sur des pâtisseries ou des boissons, faisant grimper la note dangereusement, en comparaison des 3,10€ pour un repas complet, chaud et équilibré proposé au self précédemment. L’autre alternative est la fréquentation par les étudiants des petits snacks entourant leurs lieux d’études, étant donné que leurs établissements sont bien trop éloignés du campus de l’Esplanade pour pouvoir y manger lors de la pause méridienne.

Au delà d’un problème qui frappe directement la santé et le porte-feuille des étudiants, cela soulève la question d’une politique sélective au niveau du CROUS, qui favoriserait les sites qui engrangeraient le plus de recettes. « Économies à tous les étages », c’est ce que plaidait Christian Chazal, directeur du CROUS de Strasbourg, dont les dotations ministérielles décroissent d’année en année. C’est à cause de ces coupes budgétaires de plus en plus importantes en provenance du Ministère que les CROUS se retrouvent dans l’obligation de mener ce genre d’opérations drastiques.

C’est pourquoi les élus représentants étudiants au CA du CROUS, notamment les deux élues UNEF, Mélanie Breuillard et Nathalie Palmier, ont décidé de voter contre cette mesure de fermeture du restaurant universitaire Pasteur. Les étudiants n’ont pas à subir les retombées des sous-dotations du budget du CROUS. Leur qualité de vie ne doit pas souffrir d’un « favoritisme » du CROUS de Strasbourg pour d’autres sites. L’une des premières missions des Centres des Œuvres Universitaires Régionales est de garantir un accès à une alimentation équilibrée et à bas coût pour l’ensemble des étudiants français ; celle-ci doit rester une priorité, et les moyens pour y parvenir doivent être assurés !

 

L’UNEF Strasbourg

 

Contact presse

Flavie LINARD

Présidente de l’UNEF Strasbourg

06 42 02 31 19

flaviie.linard@hotmail.fr

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *